• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

La diversité des arbres, une arme écologique contre les insectes ravageurs

La chenille processionnaire du pin (Thaulmetopoea pityocampa de son nom latin) est l'un des principaux insectes ravageurs des pins en Europe et en Afrique du Nord. Les chenilles consomment les aiguilles en hiver et peuvent provoquer d’importantes défoliations. Qui dit défoliation dit perte de croissance pour l’arbre. Et perte de revenus pour le sylviculteur. Ce ravageur est bien connu dans la région des landes de Gascogne où il bénéficie d’une attention toute particulière de la part des chercheurs de l’Inra. Ils y étudient notamment les mécanismes écologiques qui pourraient permettre de limiter l’infestation des pins par la chenille processionnaire. En dénombrant les attaques de ce ravageur sur des pins plantés dans un dispositif expérimental à grande échelle, ils se sont aperçu que les essences feuillues, et plus particulièrement le bouleau, pouvaient jouer le rôle de garde du corps contre la chenille processionnaire. Comment ? La suite en image.

Chenille - Processionnaire du pin. © Inra
Mis à jour le 15/07/2014
Publié le 15/07/2014

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

En savoir plus

>> L'article Tree species composition rather than diversity triggers associational resistance to the pine processionary moth de Bastien Castagneyrol, Margot Régolinia et Hervé Jactela sur Sciencedirect.com

>> Site du projet FunDivEUROPE

>> Plateforme valorisation et transfert du projet FunDivEUROPE