1985-2005 / FOLFER, une variété de cerise primée

La variété de cerise FOLFER, créée par l’Inra de Bordeaux, a remporté l’oscar de l’obtention variétale lors du salon international des techniques de la filière fruits et légumes de 2005. Résultat de longues années d’expérimentations et de croisements, cette variété de cerise offre des caractéristiques optimales pour les producteurs et les consommateurs. Ferme, bonne et facile à produire, la cerise FOLFER est issue du programme d’amélioration  variétale de l’Inra, aujourd’hui un des leaders européens dans le domaine.

1985-2005 / FOLFER, une variété de cerise primée. © Inra, Alain Girard

FOLFER a remporté l’oscar de l’obtention variétale remis au salon international des techniques de la filière fruits et légumes de 2005 (SIFEL). Issue du programme d’amélioration de l’Inra, il s’agit de l’une des nouvelles variétés de cerise qui offrent des caractéristiques intéressantes pour les producteurs et les consommateurs : gros calibre, texture ferme, bonne qualité gustative et performances agronomiques de bon niveau. Des programmes successifs d’hybridation et de sélection sur une période de trente ans ont été nécessaires pour aboutir à une série de variétés de cerises nouvelles, FOLFER incluse. Les objectifs de ces programmes étaient de rechercher des fruits de bon calibre (supérieur à 10 grammes), fermes, de bonne qualité gustative, et de maturité précoce ou tardive pour élargir la période de production.

Cerises, variété Folfer, obtention Inra.. © Inra, CLAVERIE Jacques
Cerises, variété Folfer, obtention Inra. © Inra, CLAVERIE Jacques
Le croisement manuel d’une gamme de géniteurs a permis la création et l’observation de 15 000 nouveaux hybrides. La première vague de variétés crées par l’Inra fut celle de FERBOLUS, FERNOLA, FERNIER et FERCER. La racine « FER » désignant le domaine de la Grande Ferrade du Centre Inra de Bordeaux-Aquitaine à Villenave d’Ornon où était localisée l’Unité de Recherche sur les Espèces Fruitières (UREF), à l’origine de toutes ces créations. FERNIER et FERCER connurent un certain succès commercial. FERCER fut la première variété créée par l’INRA présentant des fruits très gros et très fermes. Pour ces qualités, elle fut massivement utilisée comme géniteur. Parmi la deuxième génération d’hybrides, les plus prometteurs ont été sélectionnés et ont fait l’objet de tests hédoniques par des panels de producteurs et de consommateurs, visant à mesurer leur satisfaction à la vue ou la consommation des cerises. Les variétés suivantes ont été proposées : FERPRIME, FERPIN, FOLFER, FERMINA, FERDIVA, FERTARD, FERIA, FERLIZAC, FERTILLE, FERDOUCE, FERPACT et très récemment, FERONI. Aujourd’hui, en dehors de FOLFER, les variétés INRA les plus vendues sont FERDOUCE, FERTILLE, FERMINA, FERDIVA et FERTARD. Ces nouvelles cerises plantées en France depuis 2002 sont apparues sur le marché en 2007. 

Les programmes de sélection s’étendant sur plusieurs dizaines d’années, la création variétale de cerisier intéresse peu le secteur privé. Economiquement, elle peut néanmoins être une source de revenu intéressante pour les arboriculteurs. C’est pourquoi, depuis les années 1950, l’Inra s’est intéressé au cerisier et a conduit des programmes de création par hybridation intra-spécifique dans le but d’améliorer l’espèce. Ces programmes conduits depuis 70 ans s’appuient sur une importante collection de ressources génétiques de cerisier, conservée et gérée par l’UREF dans le Centre de Ressources Génétiques Prunus et actuellement sous la responsabilité de l’Unité Expérimentale Arboricole. Ainsi, l’Inra possède une grande expertise et est un des leaders européens en matière de création variétale de cerisier. De quoi assurer aux variétés de cerises françaises un avenir délicieux.

À télécharger

1985-2005 / FOLFER, une variété de cerise primée 2. © Inra
© Inra
> Télécharger le visuel 70 ans "1985-2005 / FOLFER, une variété de cerise primée"