• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

1995 / Création du groupement d’intérêt scientifique « Pin Maritime du Futur »

Le pin maritime est depuis le XIXe siècle une ressource essentielle pour le territoire Aquitain et, aujourd'hui, plus globalement à l’échelle nationale : avec seulement 10% de la surface forestière française, il fournit un quart de la production nationale de bois, transformée par les industries locales. Or, les besoins en bois augmentent régulièrement. Conscients de cet enjeu majeur, les principaux acteurs de la recherche et du développement de la filière forêt-bois décident en 1995 de se réunir pour bâtir un programme ambitieux susceptible de répondre aux défis à venir. Retour sur un projet qui a débuté il y a 20 ans.

1995 / Création du groupement d’intérêt scientifique « Pin Maritime du Futur ». © Inra, Alain  Girard
Mis à jour le 02/11/2016
Publié le 17/10/2016

Créé en 1995, le Groupement d’Intérêt Scientifique « Pin Maritime du Futur » (GIS PMF) a pour objectif, de contribuer à l’adaptation du système de production du pin maritime aux nouveaux contextes économiques et environnementaux (usages des produits, durabilité et changement climatique). En alliant les connaissances sur les ressources génétiques, sur le fonctionnement de l’écosystème et sur l'effet des pratiques sylvicoles, le GIS PMF propose des variétés améliorées et diffuse des recommandations d'itinéraires sylvicoles pour les professionnels de la filière. Les nouvelles variétés allient gains génétiques sur plusieurs caractères (rectitude du tronc, croissance, qualité du bois etc.) tout en maintenant leurs capacités adaptatives dans un contexte changeant. La modélisation ainsi qu'un vaste réseau expérimental en forêt installé et évalué par le GIS PMF permettent d'accroître nos connaissances de ce système de production. Aujourd'hui, l'accent est mis sur la résilience de la forêt cultivée : intégration de facteurs dorénavant majeurs tels que la résistance à la sécheresse, diversification et renouvellement rapide des variétés améliorées, diversification des pratiques et méthodes de production,   pour être en phase avec l’évolution des milieux naturels et des besoins industriels.

Ce travail de longue haleine est mené dans le cadre d’un fonctionnement collaboratif entre les différents acteurs de la recherche, du développement et de la gestion : Institut National de la Recherche Agronomique (Inra), Institut technologique Forêt Cellulose Bois Ameublement (FCBA), Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF Aquitaine), Centre de Productivité et d’action Forestière d’ Aquitaine (CPFA) et Office National des Forêts (ONF). L’ensemble des acteurs socio-économiques de la filière Forêt Bois en Aquitaine et les tutelles publiques, sont étroitement associés aux travaux du GIS Pin Maritime du Futur. En siégeant au sein de son Conseil d’Orientation, ils définissent et valident collectivement les grandes orientations du GIS.

Le pin maritime demeure, malgré les tempêtes de 1999 et 2009 sur le massif landais, une essence majeure en Europe du Sud, où l'espèce est indigène et bien adaptée aux sols sableux et pauvres. En France et avant la tempête Klaus,  le pin maritime occupait plus de 1,1 million d’hectares et sa récolte s’élevait jusqu’à 9 millions de mètres cubes par an. Le pin maritime se positionne en tête des résineux produits en  France; c’est de loin la première essence de reboisement, avec plus de 40 millions de plants produits annuellement, tous issus de variétés améliorées.

Les échanges et avancées instaurés grâce au Groupe Pin Maritime du Futur ont été, sont et seront d’un grand intérêt pour l’avenir du Massif des Landes de Gascogne, et  bien au-delà. Le réchauffement climatique en cours pourrait induire une expansion de l’espèce vers le nord assurant au pin maritime un rôle croissant dans le paysage de la production sylvicole française.

Evènement

GIS Pin Maritime du Futur : 20 ans de Progrès et d’Innovation

Le GIS Pin Maritime du Futur célèbre ses 20 ans le 18 novembre 2016 à l’Hôtel de Région Nouvelle-Aquitaine, à Bordeaux. Ce temps fort verra se réunir les partenaires du GIS pour évoquer le bilan, les perspectives, mais aussi pour signer la nouvelle convention qui prolongera les activités du GIS.

> + d'infos sur l'évènement