• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Un réseau de 100 capteurs a été mis en place pour modéliser et cartographier à échelle très fine la variabilité climatique dans la région de Saint-Emilion, Pomerol et leurs satellites. Ce dispositif s'inscrit dans le cadre du projet Européen LIFE ADVICLIM. © Inra, Laure de Rességuier / Bordeaux Sciences Agro

De la parcelle au verre, le changement climatique mobilise la recherche sur la vigne et le vin

Vignes Parcelle Vitadapt 52 cépages. © Inra, Yaël Kouzmine

Adaptation à long terme de la viticulture au changement climatique

Le changement climatique est déjà une réalité constatée,  notamment dans les vignobles. Pour anticiper ses conséquences et envisager des adaptations, les chercheurs s’interrogent sur les caractéristiques physiologiques et génétiques de la vigne. Interview croisée de Nathalie Ollat et de Agnès Destrac-Irvine, ingénieures à l’unité mixte de recherche Écophysiologie et Génomique Fonctionnelle de la Vigne (Inra – université de Bordeaux – Bordeaux Sciences Agro).

Mis à jour le 28/06/2016
Publié le 28/06/2016

Le changement climatique inquiète au vu de son impact potentiel sur l'ensemble des vignobles mondiaux. A Bordeaux, les chercheurs souhaitent comprendre les réponses biologiques de la vigne face à ces évolutions pour envisager les cépages et les porte-greffes à privilégier dans le futur. L’unité mixte de recherche Écophysiologie et Génomique Fonctionnelle de la Vigne (EGFV) s’intéresse aux impacts et aux stratégies d’adaptation de la vigne face au changement climatique. Les travaux en laboratoires sont associés à des expérimentations au vignoble pour compléter les connaissances grâce à des observations de terrain et des microvinifications qui permettent d'évaluer les caractéristiques et potentiels œnologiques des raisins produits.

En savoir plus