Logo Investissements d'Avenir

Investissements d'avenir

Labex COTE

Le Laboratoire d'excellence (Labex) COTE réunit des chercheurs en biologie, physique, chimie et sciences socio-économiques pour comprendre et prévoir les réponses des écosystèmes aux changements induits par l'homme et pour fournir des outils et des méthodes de régulation ou de conduite de leur évolution. Il est coordonné conjointement par Antoine Kremer (UMR BIOGECO, Inra/université de Bordeaux) pour les écosystèmes continentaux et par Hélène Budzinski (EPOC, CNRS/université de Bordeaux) pour les écosystèmes côtiers.

 © Labex COTE
Mis à jour le 23/09/2014
Publié le 11/09/2014

COTE fait partie des 100 lauréats de l'appel à projet LabeX lancé dans le cadre des Investissements d'Avenir à avoir été retenu en 2011.

Le LabEX en quelques chiffres

4 unités Inra participent au Labex COTE : UMR BIOGECO (Inra/UBx), UMR EFGV (Inra/UBx), UMR SAVE (Inra/Enitab), UMR ISPA (Inra/ Bordeaux Sciences Agro).
Au total, le Labex réunit 9 unités de recherches, 200 chercheurs, 104 ingénieurs et 83 doctorants et post-doctorants qui sont à l'origine de 1513 publications scientifiques sur les 5 dernières années.
Le Labex bénéficie d’un financement de 11 M€ sur 10 ans au titre des Investissement d’Avenir. L’Inra s’est par ailleurs engagé à le soutenir à hauteur d’un 1.5M€ par an sur la même période. Au total, l’investissement attendu sur 10 ans est de 320 M€.

Des objectifs ambitieux

L’évolution des sociétés humaines est étroitement liée à la disponibilité des ressources et des services issus des écosystèmes naturels et domestiqués. Durant les dernières décennies, l’équilibre entre sociétés et écosystèmes a été fragilisé par les changements environnementaux générés ou non par l’activité humaine (augmentation des terres cultivées, surexploitation des ressources naturelles, pollution chimique et émergence de nouveaux besoins des consommateurs).
En prenant l'exemple de l'Aquitaine comme zone de transition entre Forêts, agrosystèmes et milieux côtiers, COTE a pour objet d'étude les principaux écosystèmes européens. Son ambition est de développer des recherches couplant l’ensemble des facteurs responsables de l’évolution des écosystèmes, quel que soit l’impact de l’homme sur leur fonctionnement. Il vise à développer une approche générique s’appliquant autant aux écosystèmes naturels qu’artificialisés en prenant en compte leurs interactions (flux d'énergie, de particules, de substances chimiques...). Cet objectif nécessite le concours de communautés scientifiques diverses et complémentaires, le développement d’approches intégratives innovantes ainsi qu'un dialogue renforcé entre les chercheurs et la société.

Des enjeux de recherches majeurs...

La compréhension et la prédiction de l'évolution des écosystèmes soulèvent trois grands enjeux de recherches :

  • L'identification des facteurs de changements environnementaux et leur impacts sur les propriétés des écosystèmes (structure, processus et services). Ces derniers peuvent être d'origine naturelle (changement climatique, interactions biotiques ou atmosphérique) ou anthropique (pollution, changement d'usage des sols, évolution des politiques publiques).
  • l'analyse de la réponse des écosystèmes et des mécanismes leur permettant cet ajustement: résistance à l'adaptation, transformation voire création de nouveaux écosystèmes, remédiation
  • Le couplage des différentes approches inter et intra-écosystèmes, notamment gràce à la modélisation, afin d'obtenir des capacités de prédiction de l'évolution des écosystèmes à long terme

...adossés à de grandes infrastructures expérimentales

L'identification des facteurs et impacts sera soutenue par un réseau expérimental de suivi et de monitoring déjà partiellement en place, notamment au travers de l'EquipEX Xyloforest, des Intensive Study Sites (ISS) du réseau d'excellence Evoltree et de la Très Grande Infrastructure de Recherche (TGIR) ICOS. D'autres projets d'Equipex pourront renforcer ce dispositif : CHEMNET  (analyse chimique des contaminants environnementaux), EVE (environnement et viticulture), RIMA (écosystèmes côtiers).

Création d'une chaire d'excellence

Une chaire d'excellence en écologie théorique ainsi qu'une plateforme de modélisation en écologie sont en cours de création dans le cadre du Labex. Le but de de cette nouvelle équipe sera de coupler les approches des différents champs disciplinaires pour mettre au point des modèles d'évolution des écosystèmes. Pour cela,  elle bénéficiera des capacités du Mésocentre de Calcul Intensif Aquitain (MCIA).
Le Labex lancera des appels d'offre internes pour orienter les recherches vers des approches intégratives visant à coupler les champs disciplinaires ou à étudier l' interdépendances entre écosystèmes différents.

Accélérer le transfert de connaissance et stimuler l'innovation

La dissémination des résultats sera une priorité du Labex. Elle sera orientée vers la communauté scientifique, les utilisateurs potentiels des résultats et le public au sens le plus large. Le Labex développera également le transfert et l’exploitation des résultats. La création d'un groupe d’intérêt économique (GIE) est prévue afin de regrouper tous les utilisateurs potentiels des résultats et intensifier le dialogue entre chercheurs et utilisateurs. Une cellule d’Expertise sera également mise en place pour répondre aux demandes des utilisateurs et pour contribuer au plan scientifique et technique aux prises de décision dans la gestion de ces écosystèmes.

Une offre de formation unique en Europe

COTE met à disposition de nombreux programmes diplômants, non diplômants et des formations continues. Avec environ 80 habilitations à diriger les recherches (HDR), les membres du Labex participent à la formation de 150 doctorants et organisent des programmes de Master et Doctorats dont certains sont reconnus parmi les meilleurs mondiaux, comme dans le cas de la chimie environnementale. Le Labex organise une école d'été tous les ans.

Afin d'accroître son attractivité internationale, le Labex lancera également des appels à projets pour des bourses et des écoles d'été à destination des étudiants étrangers.

>> Site du Labex COTE

En savoir plus

Comprendre le Labex COTE